Laurent Ringeval

Quand la Photographie rencontre le Shibari

Le shibari est un art érotique issue du Japon féodal qui consiste à contraindre avec des cordes en fibres naturelles (jute, lin ,coco, chanvre…). La quête ultime d’une telle pratique qui se veut extrême est d’atteindre le lâcher prise, de partager des émotions intenses avec sa ou son partenaire, d’explorer les limites du corps et du psyché… en un mot… d’atteindre le nirvana.

C’est lors de sa rencontre avec Stella Spei, attacheuse et performeuse dans cet art du bondage que Laurent Ringeval a découvert cette pratique et exploré cet univers mystérieux plein de sensualité qu’il s’est amusé à retranscrire peu à peu dans sa photographie y mêlant tour à tour humour décalé et esthétique. Autodidacte passionné, son leitmotiv est de saisir l’âme de ses modèles dans leur regard et l’expression de leur corps.

Depuis cinq ans, son travail met en images la liberté des corps nus, sans norme, sans âge, sans tabou, qui s’assument et qui s’expriment dans leur beauté naturelle. Son regard bienveillant rend ses modèles profondément humains et vrais. Il aime travailler avec du sens, que l’émotion soit perceptible et que le corps développe son propre langage. C’est tout naturellement que sa vision a rejoint celle de Stella des suites d’une belle rencontre, artistique et personnelle, en 2017. Depuis, ils ne se quittent plus et fusionnent leurs deux univers pour créer le leur, érotique et fantasque. En perpétuelle recherche de sens et de mise en scène, c’est avec une certaine dérision qu’ils dénoncent le machisme encore présent dans la société et revendiquent la liberté d’exprimer ses désirs et de les assumer.

Laurent vous reçoit pour vos projet photographiques dans son studio, pour en savoir plus sur lui, le contacter, c’est par ici : 

https://www.ringeval.net/photographe-et-studio-professionnel-a-saint-sulpice-la-pointe

Cliquez sur l’image pour agrandir et visionner la galerie